Installation d’un plafonnier en LED : les conseils

plafonnier en LED

Installer un plafonnier LED peut se faire soi-même à condition de bien suivre les étapes et s’informer au minimum. Pour ce faire, il suffit juste de bien suivre quelques conseils pour s’y mettre. Sur ce fait, on n’a pas constamment besoin de quelqu’un d’autres pour le faire. D’ailleurs, on trouvera dans ce texte des astuces pour réaliser cela.

Différentes étapes

En effet, si l’on demande un service sans arrêt aux proches, ces derniers finiront par en avoir marre, voilà pourquoi on devrait le faire par soi-même. Parfois, payer un installateur à chaque fois n’aide pas beaucoup si l’on pense à faire des économies, une raison de plus pour le faire. C’est la raison pour laquelle on a décidé de faire ce petit texte pour que l’on puisse afin de comprendre ce qu’on doit faire sur ce propos. Il en existe donc deux différentes étapes pour s’y faire.

Lors de la préparation, il faut d’abord vérifier si l’on possède une source d’alimentation électrique, et cela doit se trouver en sortie de plafond. De ce fait, on aura besoin d’une pince coupante, une perceuse électrique, tournevis, une pince à dénuder, un crayon, escabeau, des chevilles de suspension métalliques à expansion, à ressort ou à bascule. Avant que le travail se débute, ce sera mieux si l’on visite onlight.be/fr pour autres informations nécessaires que l’on puisse avoir.

Avant toutes choses, il faut mettre le circuit hors tension en plaçant le disjoncteur en position arrêt. Il faut aussi faire une vérification du système qui devrait être également hors tension. Lors de l’installation, on doit déterminer l’emplacement du plafonnier, cela doit être placé au centre de la pièce. Il faut aussi savoir que l’installation dépend du système de fixation.

Installation selon le type de plafond

En effet, il est bien de savoir que l’installation d’un plafonnier en LED dépend de type de celui-ci. Ici, on va voir deux types de plafonniers, le premier est les plafonniers dotés de socle de fixation, et le deuxième est les plafonniers sans socle. Pour le premier cas du plafonnier, on doit d’abord marquer au crayon les points de perçage des chevilles. Ensuite, on perfore la plaque de plâtre par une perceuse. Cela doit être fait avec le même diamètre que la cheville, puis, on doit insérer la cheville.

En ce qui concerne l’installation d’un plafonnier sans socle, le déroulement s’avère être un peu compliqué que celui de doter du socle de fixation. D’abord, on doit marquer le point d’ancrage de la cheville, puis, on perce le plafond par une perceuse, ensuite, on doit poser la cheville de suspension à bascule, on serre en plus le crochet afin de bloquer la cheville.

En outre, ce crochet permet de soutenir le plafonnier, et il est interdit de retenir le plafonnier aux fils électriques. Puis encore, il faut régler la hauteur du plafonnier, et ensuite raccorder les fils conducteurs d’alimentation par les dominos selon le type du plafonnier. On termine par la suite le montage du plafonnier après le placement du système de fixation.