Retraite en Andorre : les avantages à ne pas rater

retraite à Andorre

Vivre sa retraite en Andorre présente plusieurs avantages. Actuellement, le statut de résident fiscal en Andorre s’accompagne de nouvelles dispositions. La Principauté a signé un accord bilatéral avec la France qui garantit la non double imposition aux expatriés qui résident en Andorre.

Qui peut bénéficier d’une couverture maladie en Andorre ?

Si vous êtes titulaire d’une pension de vieillesse du régime français de sécurité sociale, vous pouvez jouir d’une couverture maladie sur le territoire andorran suite à la convention franco-andorrane de sécurité sociale du 12 décembre 2000. Cette disposition s’applique aux retraités du régime métropolitain ou d’un département d’outre-mer (sans exception de nationalité) qui a pratiqué une activité payée ou une activité non payée et aux fonctionnaires à la retraite.

Pour vivre sa retraite en Andorre, vous pouvez avoir un taux d’impôt sur le revenu à 10%. Pour les professionnels, la fiscalité professionnelle est également vraiment avantageuse, à l’image des dividendes qui ne sont par exemple pas imposés.

Quels avantages sur l’assurance maladie ?

Concernant l’assurance maladie, un remboursement des soins existe, surtout dans le cadre de la convention franco-andorrane de sécurité sociale. Si vous êtes titulaire d’une pension ou rente de vieillesse ou d’une pension de réversion et que vous êtes inscrit auprès de la caisse andorrane avec le formulaire SE 130-09, la législation française vous assigne une prise en charge de vos soins de santé quand vous vous séjournez temporairement sur le territoire français.

Il faut quand même noter que ce sont seulement les titulaires de pensions ou de rentes, ainsi que leurs enfants mineurs qui peuvent bénéficier de ces dispositions quand ils passent un séjour en France. De ce fait, le conjoint qui réside avec eux à l’étranger et les accompagne en séjour en France, ne peut pas obtenir la prise en charge des soins de santé qui lui sont octroyés pendant un séjour en France.

Ce qu’il faut savoir pour garantir la prise en charge

Pour assurer la prise en charge de ces soins pendant un séjour temporaire en France, il est conseillé de souscrire, préalablement au séjour, une assurance « soins de santé et hospitalisation ». Néanmoins, l’hospitalisation, la prise en charge des frais plus d’un mois sera soumise à une reconnaissance préliminaire de nécessité de poursuite des soins. En effet, un contrôle médical sera fait avant la décision individuelle qui sera prise par la caisse primaire d’assurance maladie à la diligence de l’établissement hospitalier.

Les pensionnés de nationalité étrangère doivent justifier de la régularité de leur séjour en France, en présentant tout titre ou visa leur autorisant à séjourner en France, conformément à la réglementation française relative au droit au séjour. Puis, afin d’obtenir une inscription au régime andorran de sécurité sociale, il faut vous adresser à votre caisse française d’assurance vieillesse. Elle remplit la partie A du formulaire SE 130-09 (une attestation pour l’inscription du pensionné et de ses ayants droit) et vous en remet deux exemplaires ou les fait parvenir à la Caisse Andorrane de Sécurité Sociale si le formulaire SE 130-09 a été déposé à la demande de celle-ci.